Se publier en solo comme on écrit en solo 
avec patience et détermination

Vous est-il déjà venu à l'esprit d'écrire et publier un guide pratique sur un aspect du radioamateurisme ou sur un quelconque autre sujet ? Il n'y a pas que les romanciers ou poètes qui peuvent se faire plaisir en se publiant eux-mêmes.

En tant que radioamateur, vous pouvez tout aussi bien devenir un auteur autopublié, si vous le désirez. Après tout, vous avez bien su faire preuve de patience et de détermination pour obtenir votre certificat de radioamateur!

Se publier n'est pas plus difficile.

Les pages de la présente section du site - LeRadioamateur.com - ont pour but de vous dévoiler les secrets de l'autoédition et de l'autopublication.

Vous verrez que ce n'est pas sorcier!

De grâce, ne vous laissez pas intimider! Il suffit de savoir quoi faire, comment et quand. 

Mon but, avec cette section de mon site, est justement de vous révéler, en détail, les étapes et la séquence dans laquelle elles doivent être exécutées, et ce, à partir du manuscrit jusqu'au livrel (dit eBook en anglais) ou au livre imprimé et, ainsi, vous aider à devenir un radioamateur publié.

Vous êtes un écrivain des temps modernes et la technologie est là pour servir votre cause: celle de publier vous-même vos écrits pour atteindre vos lecteurs. Vous devez saisir cette occasion unique, voire inespérée. Les écrivains et écrivaines du passé n'ont pas eu cette chance... et devaient se plier aux caprices d'une maison d'édition.

J'ai passé à travers toutes les étapes de l'autoédition, à maintes reprises, et avec succès. Recherchez Claude Jollet sur Amazon et constatez par vous-même. J'ai publié, en toute autonomie, des titres en français et en anglais.

Lorsque les témoignages, provenant de ceux et celles qui ont acheté et lu votre livre, sont majoritairement favorables, ils servent à convaincre les futurs acheteurs. Un cercle vertueux s'installe et devient rapidement profitable à l'auteur en solo que je suis devenu.

Je crois sincèrement que vous pouvez en faire autant.

⬆︎

Pourquoi publier soi-même ?

Voici une citation pertinente :

"Pas facile de percer lorsqu’on est écrivain, alors que les maisons d’édition ne publient qu’environ 1 à 2 % des manuscrits reçus!  Les auteurs reçoivent en moyenne 10 % du prix de vente de leurs livres, mais cela peut varier en fonction du contrat qu’ils ont signé avec leur maison d’édition. «Au Québec, on considère qu’un livre est un succès à partir de 2 000 à 3 000 copies vendues», précise André Racette, ancien adjoint à la direction générale à l’Union des écrivains du Québec (UNEQ)."

Source: https://www.jobboom.com/carriere/vivre-de-son-metier-d-ecrivain/

Les étapes

Voici un aperçu des étapes principales de l'autoédition que ce site vous permettra d'explorer à fond:

  • la rédaction - l'étape fondamentale;
  • la révision - comment atteindre une qualité de texte digne de vos lecteurs;
  • les aspects graphiques (page couverture, illustrations intérieures, illustrations pour magasin Amazon, etc.);
  • mise en page - celle d'un livrel diffère de celle d'un livre imprimé;
  • ISBN - au Canada, c'est facile et gratuit! Ailleurs ?
  • création d'un compte sur Amazon KDP (avec page biographique et texte incitatif);
  • création d'épreuves finales pour la production du livrel et de la version imprimée. C'est l'étape ultime de l'autoédition;
  • promotion et mise en marché - tous les aspects dont il vous faudra tenir compte. C'est l'étape de l'autopublication ;
  • aspects légaux et fiscalité ;
  • le guide pratique : un genre très rentable. Ça vous intéresse ? Les radioamateurs en sont friands!

De plus, je vous expliquerai, en détail, le monde de différence qui existe entre l'autoédition et l'autopublication. Autrement dit :

  1. Produire un livre dont le contenu aura été patiemment peaufiné, et dont la facture aura été savamment étudiée et réalisée, constituent les deux piliers de l'autoédition.

    Sans Amazon Kindle Direct Publishing (KDP) je n'y serais jamais parvenu, j'en suis absolument convaincu.

    D'ailleurs, plus de 98% de mes ventes de livrels sont en format Amazon Kindle! Oui, vous avez bien lu: plus de 98% ! L'emprise d'Amazon sur le monde du livre et des livrels est renversante. Heureusement pour nous, écrivains aspirant à devenir auteurs publiés, la vaste majorité des lecteurs, de tous genres confondus, utilisent un lecteur Kindle, ou l'application gratuite pour PC, Mac et Androids.

  2. Rejoindre ses lecteurs en grands nombres (la mise en marché ou marketing en anglais) - et les convaincre de se procurer votre livre - sont les deux piliers de l'autopublication.

    C'est justement ce deuxième pas vers la rentabilité qui, pour la plupart des auteurs en solo, est le plus difficile à franchir. Rassurez-vous. Je vous indiquerai, en détail, comment obtenir les résultats que vous espérez obtenir de cette dernière étape cruciale.

Je partagerai avec vous mon savoir-faire, acquis depuis l'an 2005, année où je découvris ce qu’il me fallait faire pour m'autopublier avec succès... sur le Web !

Nous verrons plus loin, exemples à l'appui, qu'il est beaucoup plus payant de s'autopublier.

Les étapes principales seront décrites en détail dans les articles suivants:

Rédaction -> Révision -> Autoédition -> Autopublication

⬆︎

L'ultime décision: l'autoédition

Croyez-moi. Vous pouvez maîtriser l'autoédition si vous y mettez la même énergie, la même passion, la même détermination que lorsque vous écrivez... ou que lorsque vous sous êtes préparer à réussir les examens prérequis pour l'obtention du certificat de radioamateur.

Si vous décidez que vous n'aimez pas les efforts que vous aurez à déployer pour atteindre le niveau d'autonomie que vous méritez, vous devrez payer quelqu'un pour faire le travail, sinon vous devrez patienter qu'un éditeur vous accueille dans son "écurie". 

Mais, sachez que l'éditeur ne mise, en général, que sur des individus qui ont déjà su se faire valoir avantageusement, dans la grande course aux faveurs des lecteurs. 

L'éditeur ne mise que sur des gagnants!

Pourquoi "écurie"? Parce que l'écrivain, qu'un éditeur accepte de publier, travaille pour l'éditeur! C'est l'éditeur qui récolte la large part de vos succès. Il plaidera que c'est parce que c'est lui qui devra courir tous les risques... ce qui n'est pas totalement faux. En bout de compte, il ne vous laissera jamais plus qu'une mince fraction des revenus nets - après les dépenses qu'il aura, seul, décidées nécessaires et pertinentes pour produire et promouvoir votre livre.

Mais, en demeurant écrivain autonome et en devenant auteur en solo avec Amazon KDP, vous ne courez aucun risque parce que vous ne débourserez pas un sou pour produire votre livre ou livrel!

En outre, vous pourrez conserver jusqu'à 70% du prix de détail d'un livrel, dans la plupart des cas! Dans le cas d'un livre imprimé, vous obtenez 60% du prix de détail, moins les frais d'impression. Par exemple, je reçois 42,5% du prix de détail (60% - 17.5%) pour chaque vente de mon livre intitulé "l'Homme et son fardeau". C'est *quatre fois plus* que ce que je recevrais d'une maison d'édition en guise de droits d'auteur!

En outre l'autoédition me permet de demeurer propriétaire de mes droits d'auteur, ce qui n'est pas le cas avec un éditeur.

Retenez qu'il y a un monde de différence entre :

  • la maigre pitance que l'éditeur vous accordera, sans grand enthousiasme d'ailleurs, en guise de droits d'auteur,

  • et le plus généreux pourcentage que vous pourrez conserver du fruit de la vente de vos livrels et livres imprimés, produits et mis en vente avec Amazon KDP et autres plateformes comme Kobo Rakuten, Google Livre, Apple Livre, etc.

⬆︎

Les coûts potentiels

Si vous vous chargez d'exécuter, vous-même, toutes les étapes de l'autoédition et de l'autopublication, vous réduirez ainsi vos coûts au strict minimum. Cependant,

  • si vous choisissez d'engager les services d'un graphiste professionnel pour votre page couverture, 
  • ou de confier la révision de votre livre à un professionnel, 

vous serez libre de le faire, bien entendu. Mais, si vous faites ces choix, ce sera après avoir appris comment faire le gros du travail vous-même. Votre travail préalable diminuera considérablement les sommes que vous aurez à verser à ces professionnels, si vous choisissez de faire appel à leurs services.

La promotion de votre livre peut demeurer gratuite en faisant usage des réseaux sociaux... et le bon vieux "bouche-à-oreille". Mais, vous devrez y consacrer du temps, parce que cela exigera de votre part que vous interveniez souvent… dans le but de vous faire connaître et faire la promotion de votre livre.

Bien entendu, vous pouvez également créer un site Web "gratuitement" comme, hélas, beaucoup le font. Mais, dans ce cas, vous serez abandonné à vous-même, sans rien pour guider vos pas vers le succès - c'est-à-dire, obtenir un achalandage important et, ultimement, profitable. 

Si, par contre, vous êtes disposé à consacrer quelques centaines de dollars par année - soit l'équivalent d'environ un dollar par jour - je peux vous guider vers des ressources fiables qui vous permettront de concevoir un site Web qui vous servira de plateforme promotionnelle efficace (rentable). Mes sites en sont des exemples, mais je vous en reparlerai plus loin. 

⬆︎

Le radioamateur - auteur de guides pratiques

Je fais partie des radioamateurs qui ont réussi financièrement en écrivant des ouvrages de vulgarisation (guides pratiques) et en s'autopubliant. Pourquoi est-ce si rentable ? Parce que : 

  1. vous réduisez ainsi la compétition (c'est-à-dire, le nombre d'auteurs qui publient sur le même sujet) en choisissant, sciemment, de viser un créneau étroit et spécialisé. Dans mon cas, j'ai visé principalement les antennes filaires HF pour radioamateurs; 

  2. l'information que vous publiez aide concrètement vos lecteurs à épargner de l'argent, ou à sauver du temps, ou à résoudre un problème. Elle a une valeur!

  3. vous aidez vos lecteurs à devenir un meilleur radioamateur ou, selon le créneau que vous choisissez... cuisinier, jardinier, éleveur de moutons, pêcheur, menuisier amateur, aidant naturel... que sais-je encore ? 

La liste de sujets, pouvant faire l'objet d'un guide pratique, est infinie. Si vous avez de l'expertise, un savoir-faire certain dans un domaine spécifique, lancez-vous!  Ne commettez pas l'erreur de croire que tout le monde sait ce que vous savez. Des lecteurs cherchent des réponses sur le Web. Offrez-vous en cible !

Quels sont les prérequis d'une vulgarisation réussie ?

  1. Vous devez connaître à fond le sujet. Par exemple, je vulgarise certains aspects du radioamateurisme, un domaine que je connais très bien. J'ai, à mon actif,

    - une mini série de deux titres (Tome 1 et 2) sur les antennes filaires HF pour radioamateurs, également disponibles en un seul volume sous-titré "Compendium";

    - quatre titres - écrits en langue anglaise - d'une série consacrée à faire comprendre un sujet très populaire auprès des radioamateurs et ceux qui aspirent à le devenir: les antennes HF.  La série - intitulée "Amateur Radio HF Antennas" est disponible sur Amazon, là où, comme je le soulignais précédemment, je réalise plus de 98% de mes ventes.

  2. Vous devez connaître intimement les attentes du public que vous visez. Cette connaissance s'acquiert par un vécu réel dans le domaine qu'on désire vulgariser, c'est à dire, rendre accessible et compréhensible.

  3. Vous devez maîtriser le vocabulaire (mots techniques, expressions) utilisé couramment par le public que vous visez.

  4. Vous devez écrire pour partager votre savoir dans le but d'aider, sincèrement, et non pas dans le but de vendre des livres ! Vos livres (guides pratiques) se vendront parce que vous aurez aidé concrètement le lecteur - comme avec LeRadioamateur.com - ce qui contribuera à créer un lien de confiance. Ce dernier sera alors prédisposé à acheter votre livre, s'il juge que son contenu lui sera utile.

⬆︎

Auteur de fiction

Par contre, si vous écrivez de la fiction (romans, nouvelles, poèmes), vos revenus seront moindres... bien que loin d'être nuls! Pourquoi ? Parce que :

  1. On lit un roman, un recueil de nouvelles ou de poèmes pour se distraire ou pour vivre des émotions, même si elles sont fictives... à moins qu'on vous lise pour étudier votre style afin d'en tirer des leçons qui seront utiles à l'écrivain en herbe. C'est la grâce que je vous souhaite un jour, même si c'est peu probable !

  2. La compétition, dans le domaine de la fiction, est considérablement plus élevée que celui du guide pratique, quel que soit le genre de fiction que vous aurez choisi de proposer au public. Cependant, l'autoédition, avec Amazon KDP, vous permettra de toucher jusqu'à 70% du prix de vente sur chaque livrel (eBook) vendu - ce qui sera immensément plus que les maigres droits d'auteur que vous aurait accordé, du bout des doigts, une maison d'édition traditionnelle.

Dans tous les cas d'autoédition et d'autopublication, l'auteur en solo aura accès à une plus grande part de profits... et c'est ce qui compte !

⬆︎

Ma recommandation

Donnez-vous la chance de vous démarquer, par vos propres moyens... parce que c'est parfaitement réalisable. Accordez-vous le plaisir d'envoyer paître les éditeurs frileux. Vous pourrez, éventuellement, leur en mettre plein les yeux, si vous vous en donnez la peine.

Autrement, vous laisserez les éditeurs décider du sort de votre œuvre, souvent arbitrairement, et rarement à votre avantage.

D'ailleurs, ils vous accepteront plus facilement au sein de leur "écurie" lorsque vous pourrez leur montrer le nombre d'exemplaires que vous aurez vendu sur le Web - en tant qu'auteur autonome - tant en format électronique qu'en version imprimée. À cette fin, attendez que vos ventes aient atteint quelques milliers, car... c'est déjà plus de ventes que la majorité des nouveaux auteurs d'ouvrages de fiction peuvent espérer !

⬆︎

Attention !  Prédateurs à l'horizon !

Beaucoup d'entreprises vous feront miroiter l'accessibilité "facile" au vaste marché du livre en vous procurant - à grands frais (vos précieuses économies) - leurs forfaits d'une soi-disant édition à compte d'auteur.

La liste de ces prédateurs est longue et s'allonge chaque année (comme leurs crocs!). Même les grandes maisons d'édition traditionnelles (Penguin, Hachette et autres) s'adonnent maintenant volontiers à ces pratiques plus que douteuses... sous le couvert de filiales dont le nom d'entreprise est différent, bien entendu.

En général, si vous devez payer pour vous faire publier...

c'est presque assurément une arnaque !

Liste partielle des éditeurs à éviter (liste en anglais):

  • https://www.sfwa.org/other-resources/for-authors/writer-beware/thumbs-down-publishers/

Comment reconnaître les fraudeurs (en anglais):

  • https://www.sfwa.org/other-resources/for-authors/writer-beware/vanity/

Les agences et agents littéraires à éviter (liste en anglais):

  • https://www.sfwa.org/other-resources/for-authors/writer-beware/thumbs-down-agency/

Bien que ces listes portent sur les fraudeurs principalement américains, d'autres sévissent ailleurs dans le monde. La francophonie n'est pas épargnée. Mais, je n'ai pas encore trouvé d'organisme crédible qui en fait le recensement pour en publier une liste. 

Ne vous laissez pas leurrer par des forfaits "tout-inclus" - offerts pour des sommes plus ou moins à la portée de votre bourse - mais certainement à la portée de votre crédulité! Vous devez débourser avant de voir des résultats concrets. Ils veulent votre argent et non votre succès!

En général, si vous devez payer pour vous faire publier... c'est presque assurément une arnaque !

Sachez qu'il ne vous en coûtera rien pour vous autopublier, en utilisant les techniques que je vous décrirai en détail dans la présente section de mon site, et en suivant mes recommandations, issues de ma solide expérience en autoédition avec Amazon KDP.

Se publier, gratuitement, implique que vous devrez vous acquitter de toutes les tâches normalement dévolues à un éditeur de bonne réputation. Rassurez-vous: vous le pourrez, à l'aide de l'information que vous trouverez ici, sur mon site. Il suffit de procéder une étape à la fois, suivant une logique éprouvée.

⬆︎

Patience et détermination

Vos écrits sont comme des enfants. On leur donne la vie, puis on les forme afin qu'ils puissent se faire valoir avantageusement dans ce monde.

Or, élever des enfants exige de la patience et de la détermination. Il en va de même pour l'écrivain qui choisit de s'autopublier. Cependant, celui-ci peut obtenir, ici et de la part d'Amazon KDP, des indications claires, fondées sur du vécu, qui l'aideront à prévoir et surmonter les embûches... ce à quoi la plupart des parents n'ont pas accès.

Le contenu de ce site vous permettra de réussir à devenir un auteur publié, pas à pas, sans vous égarer, ce qui vous permettra d'établir un pont solide entre vos écrits, le fruit de vos labeurs, et les lecteurs qui vous désirez rejoindre et aider.

Ce pont, c'est la *mise en marché* (marketing en anglais) rendue accessible grâce à Amazon KDP et aux médias sociaux. Vous pouvez même augmenter considérablement la visibilité, dont votre livre a besoin pour se vendre, en en faisant la promotion sur votre propre site Web, comme je le fais moi-même ici. Je vous indiquerai comment ne pas rater votre coup à ce chapitre, plus loin, dans la section "Publier" de ce site.

Finalement, retenez ceci. L'art d'écrire c'est "mille fois sur le métier, remettez votre ouvrage" !  

Mais rejoindre les lecteurs et les convaincre d'acheter votre livre relève, à la fois, de l'art et de la technique. Vous maîtrisez probablement déjà l'art d'écrire, ce qui vous permettra de faire valoir votre œuvre adéquatement.

Je me charge de vous révéler la technique nécessaire pour vous construire une plateforme qui vous permettra de vous faire connaître avantageusement sur le Web.

Un auteur avantageusement connu... c'est vendeur !

Avec l'information de ce site, vous parviendrez à vous faire connaître en tant qu'auteur.


73 de VE2DPE - Claude Jollet
Claude Jollet est membre en règle de l'UNEQ

⬆︎

VE2DPE est membre en règle des organismes suivants:

Logo de RAC - Radio Amateurs du Canada
Logo de RAQI - Radioamateurs du Québec inc.
Logo de CRALI - Club Radioamateur de Lanaudière inc.

Le contenu de ce site vous a-t-il été utile?

Nous vous invitons à contribuer à son maintien en vous procurant nos livrels (eBooks) portant sur les antennes filaires HF pour radioamateurs.