Équipement radioamateur
Un survol

Avec quel équipement radioamateur débuter? Il n’est pas nécessaire de dépenser une petite fortune pour se procurer l’équipement de base. Un émetteur-récepteur avec un bloc d’alimentation et une antenne résonnante (c.-à-d. qui ne requiert pas l'utilisation d'un transformateur d'impédance ou tuner) suffisent pour commencer.

Équipements de la station radioamateur de VE2DPEStation radioamateur de VE2DPE

Vous aurez tout le temps voulu, au fil des ans, pour assembler votre station radioamateur de rêve! Qu’importe si ça prend du temps. Ça ne fera que faire durer le plaisir plus longtemps.

Démarrer sans équipement?

Logo du club radioamateur de Lanaudière, Québec, CanadaLogo du club radioamateur de Lanaudière, Québec, Canada

C’est possible! Devenez membre du club radioamateur local – si vous avez la chance d’en avoir un pas trop loin d’où vous demeurez.

La plupart des clubs ont l'équipement radioamateur nécessaire - couvrant les bandes de fréquences HF, VHF et UHF - que vous pourrez utiliser  . . . même si vous n’avez pas encore obtenu votre certificat d’opérateur!


En effet, un membre du club se fera un plaisir de vous guider dans l’opération de la station et vous pourrez faire vos premiers contacts, en onde, sous sa supervision.

Vous courez même la chance qu’un membre du club local vous prête de l’équipement pour débuter.

Sinon, essayez de trouver un radioamateur près de chez vous qui vous rendra ce même service.

Votre club local sera aussi une excellente source :

  • d'équipements usagés encore fonctionnels;
  • d'aide et conseils pour vous installer;
  • des « bras » pour vous aider à installer vos antennes;

Et, puisque tout bon radioamateur passera plus de temps à écouter sur les ondes qu’à transmettre, les premiers équipements à considérer seront :

  • un bon récepteur HF/VHF/UHF; un récepteur radio logiciel – tel un RTL-SDR (RTL2832U) - est idéal à cette fin;

  • une antenne à l’extérieur pour la bande de fréquence que vous préférez ou, tout simplement, une dizaine de mètres de fil d'antenne installée à 5-10 mètres au-dessus du sol.

⬆︎

Équipement radioamateur
HF-VHF-UHF

Équipement HFÉquipement HF

Ci-dessous, un FTM-400XD avant installation.

Émetteur-récepteur VHF-UHF FTM-400XDÉmetteur-récepteur VHF-UHF

La plupart des radioamateurs utilisent des émetteurs-récepteurs (transceivers ou XCVRS). Ces appareils simplifient les opérations et diminuent le nombre d’appareils sur la table.

C’est cependant une bonne idée, à mon avis, d’avoir un récepteur séparé, avec même une antenne qui lui est séparément dédiée, si vous le pouvez.

À cause des restrictions imposées par le permis d’opérateur de base, bon nombre de radioamateurs débutent avec un émetteur-récepteur portatif pour les bandes VHF et UHF.

Portatif radioamateur VHF-UHFPortatif VHF-UHF

Un tel appareil permet d’entrer en contact avec d’autres amateurs localement – de point à point – et sur de plus grandes distances par le biais de relais (répétitrices) installés sur des édifices et autres promontoires.

À cette fin, mon IC-W31A, sur la photo, me sert fidèlement depuis plusieurs années!

En outre, les satellites amateurs (OSCARS) permettent de communiquer avec d’autres stations situées dans d’autres pays. Mais, une fois les techniques de ce genre de communication par le biais de relais maîtrisées, le défi devient moins attrayant pour moi.

En ce qui me concerne, les bandes de fréquences HF demeurent le lieu idéal pour obtenir des contacts avec d’autres stations très éloignées (DX).

Réussir à communiquer avec des radioamateurs situés dans d’autres pays du monde, souvent dans des conditions de propagation difficiles, me procure une grande satisfaction.

⬆︎

Équipement radioamateur neuf ou usagé?

Pour ceux qui peuvent se le permettre, débuter avec des appareils neufs, à la fine pointe de la technologie, permet de profiter de:

  • tous les modes de communication analogiques et numériques existants;

  • et d’un rendement supérieur, surtout en réception.

Mais vous ne devriez pas, pour autant, négliger les appareils usagés. Ils permettent d’économiser souvent beaucoup, en échange de quelques compromis au niveau technologique somme toute acceptables.

⬆︎

Kits et équipement radioamateur modifiés

Les Kits? Réussir à communiquer avec des stations situées dans d’autres pays du monde avec de l’équipement qu’on a construit soi-même, procure une satisfaction unique.

Anciennement, les radioamateurs construisaient leurs émetteurs et, parfois aussi leurs récepteurs.

Plus tard, à l’issue de la Deuxième Guerre Mondiale, lorsque le surplus d’équipement de radiocommunication militaire commença à devenir disponible en grandes quantités, de nombreux radioamateurs ont profité de l’occasion et des très bas prix pour acheter de l’équipement qu’ils s’empressaient de modifier pour les utiliser sur les bandes de fréquences réservées aux amateurs.

La modification d’équipement militaire ou commercial est encore une activité prisée des amateurs possédant des connaissances en électronique plus poussées et possédant le certificat avancé leur permettant légalement de ce faire.

Puis, vers la fin des années ‘60 et au début des années ‘70, les kits firent leur apparition sur le marché. C’est alors que j’ai assemblé mon premier kit émetteur-récepteur : un Heathkit HW-101.

De nos jours, un vaste assortiment de kits, utilisant des composantes à la fine pointe de la technologie, fait la joie des radioamateurs bricoleurs. Ces kits sont populaires auprès des fervents de QRP (puissance de transmission de 5 watts et moins).

Notez qu'au Canada, et probablemant aussi ailleurs dans le monde, un kit d'émetteur doit être de conception et qualité commerciale réputée et ce, afin d'éviter de nuire aux autres utilisateurs du spectre radio. Évitez les kits conçus en Chine . . . à moins, bien sûr, que vous possédiez l'équipement et l'expertise nécessaires

  • pour vérifier la pureté et la stabilité des signaux émis par le kit.

  • et d'effectuer les modifications qui s'imposent si le kit ne peut rencontrer les exigences de la loi - ce que seul un certificat d'opérateur avancé vous permet légalement de faire!

⬆︎

Les amplificateurs RF pour bandes radioamateurs

Amplificateur RF pour bandes radioamateur de QROtec.comAmplificateur RF (Source www.qrotec.com)

SÉCURITÉ D’ABORD!

Les puissants amplificateurs RF génèrent des voltages très élevés
qui peuvent être mortels ou infliger de graves blessures.


La plus grande prudence et
les dispositions de sécurité exceptionnelles sont de mise!

Plusieurs opérateurs aiment faire usage de la puissance maximale permise en HF (jusqu’à 1500 watts dans certains pays). En ce qui me concerne, c’est comme tirer, à bout portant, sur des truites nageant dans un ruisseau peu profond, avec un fusil de calibre 12 à deux canons!

Je ne vois vraiment pas où est le défi d’agir ainsi dans le cours normal des opérations.

Ces radioamateurs aiment à se frayer un chemin à travers les empilades (pileups) sur HF, en utilisant la force brute, pour obtenir un contact avec une station éloignée (DX)… et au diable ceux qu’ils écrasent au passage!

Les règles d’éthique opérationnelles exhortent les radioamateurs à n’utiliser que le minimum de puissance RF nécessaire pour établir et maintenir le contact avec une autre station.

Néanmoins, il existe des circonstances qui peuvent justifier l’usage de la puissance maximale permise de transmission RF en HF. En voici quelques-unes.

En situation d’urgence

Une des principales raisons derrière les immenses privilèges dont nous bénéficions est que les autorités s’attendent à ce que certains d’entres nous se portent volontaires pour mettre leur équipement radioamateur à contribution, ainsi que leur savoir-faire, pour fournir des services de radiocommunication d’urgence lorsque les services et réseaux publics sont mis hors d’usage à la suite de désastres, d’origine naturelle ou causés par l’homme.

Vous pouvez obtenir plus d’information auprès des organismes suivants :

RAQI : Radio Amateur du Québec
http://www.raqi.ca/node/148

RAC : Radioamateur du Canada – Service d’urgence radio amateur (SURA)
http://wp.rac.ca/ares/ (en anglais seulement, hélas!).
Document d’information en français disponible ici :
http://wp.rac.ca/wp-content/uploads/2016/06/ARESintro_French.pdf

Communications préétablies

Il sera parfois nécessaire d’utiliser un amplificateur RF pour communiquer – selon un horaire préétabli – avec des membres de la famille ou des amis radioamateurs qui se situent dans des régions éloignées dépourvues de services publics de communication.

De telles situations se présenteront lorsque, par exemple, de la famille ou des amis seront en mission humanitaire en régions éloignées.

Moonbounce (EME)

Certains radioamateurs utiliseront de puissants amplificateurs RF, et des antennes directionnelles à très haut gain, pour diriger et faire rebondir de puissants signaux sur la lune, dans le but de rejoindre des radioamateurs qui seraient autrement hors de portée normale en VHF, UHF ou SHF.

⬆︎

Blocs d’alimentation
pour équipement radioamateur

Bloc d'alimentation pour station radioamateurBloc d'alimentation

Le bloc d’alimentation CA/CC est probablement parmi les équipements de soutien les plus importants d’une station radioamateur. Voilà pourquoi vous devez le choisir avec soin.

Si vous débutez, vous ne connaissez probablement pas encore vos besoins futurs.

Néanmoins, choisissez un bloc d’alimentation robuste, capable de fournir un ampérage suffisant pour un émetteur-récepteur HF et un autre pour les bandes VHF/UHF.

Si, en outre, vous êtes du type bricoleur, vous aurez éventuellement besoin d’une sortie à voltage variable pour alimenter des petits projets, tel un émetteur QRP, peut-être, ou un accessoire quelconque, fait maison ou non. Ne sous-estimez pas ce genre de besoin futur.

J’ai acheté le bloc d’alimentation que vous voyez sur la photo en 1990! Il n’a jamais fait défaut. C’est presque certainement parce qu’il était de qualité, au départ, et que je ne l’ai jamais sollicité au-delà de ses limites de performance.

Il présente les caractéristiques suivantes :

  • Voltage de sortie variable, de 0,88 volt CC à 16 volts CC. Le potentiomètre de réglage est situé en haut, à droite.

  • Il peut fournir un maximum de 30 ampères à 13,8 VCC.

  • Il possède deux ensembles de bornes.

Les bornes positive et négative, en bas à gauche sous étiquette « Danger », peuvent fournir jusqu'à 30A à 13,8 VCC. Elles servent à alimenter en permanence mon émetteur-récepteur HF (100 watts de sortie RF) et mon émetteur-récepteur VHF/UHF (50 watts de sortie RF).

Un second ensemble de terminaux (en bas à droite), d’une capacité maximale de 6A, servent à alimenter mes petits projets de construction et quelques accessoires temporaires. Le voltage est variable sur ces bornes également.

Idéalement, j’aurais aimé pouvoir varier le voltage indépendamment sur les deux ensembles de bornes, mais le prix à payer aurait été beaucoup plus élevé! Donc, il ne m’est pas possible d’écouter ce qui se passe en onde - avec un récepteru nécessitant 13,8 VCC - pendant que je bricole un projet qui nécessite 9 VCC! :(

Outre ce qui précède, ce bloc d'alimentation possède:

  • Un gros voltmètre/ampèremètre analogique. Les blocs d’alimentation plus récents affichent maintenant surtout en numérique, bien entendu.

  • Une prise type allume-cigarette (juste sous le voltmètre/ampèremètre analogique).

  • Un fusible principal, aisément accessible, centre-droit, sous le potentiomètre de réglage de voltage.

  • Un interrupteur principal à bascule (rouge).

⬆︎

Les équipements radioamateurs accessoires

Certains radioamateurs, comme moi, aiment construire des accessoires utiles pour rendre les opérations de la station plus agréables ou performantes.

Tenez, par exemple, un présélecteur HF que j’ai construit pour améliorer la performance de mon récepteur SDR à conversion directe. Il était devenu nécessaire en ce creux de cycle solaire numéro 24.

De plus, bien que j’utilise un transformateur d'impédance d’antenne automatique (tuner), j’ai également construit un tuner pour utiliser avec un émetteur-récepteur QRP lorsque nous allons faire du camping.

Ce ne sont que deux exemples d’accessoires pour station radioamateur. Il y en a beaucoup d’autres. Je vous en reparlerai.

⬆︎

VE2DPE est membre en règle des organismes suivants:

Logo de RAC - Radio Amateurs du Canada
Logo de RAQI - Radioamateurs du Québec inc.
Logo de CRALI - Club Radioamateur de Lanaudière inc.